La version de votre navigateur est obsolète. Nous vous recommandons vivement d'actualiser votre navigateur vers la dernière version.

Actualité :

Les anciens chemins d’Ax (création de l’association) 

Historique

Contexte

Les chemins autour d’Ax étaient encore nombreux il y a 50 ans. Ils résultaient d’une activité humaine de nos montagnes très forte au 19ème siècle. En dehors de la ville d’Ax, l’activité était essentiellement agricole, d’élevage et d’exploitation forestière, à laquelle s’ajoutaient l’exploitation hydraulique, l’exploitation de carrières  et les forges.

Le besoin de production agricole pour nourrir la population, plus nombreuse qu’aujourd’hui, imposait  une exploitation extensive des sols utilisant au mieux chaque m2 de terrain, ce qui a conduit nos ancêtres à construire des murs de soutènement pour une culture en terrasse. Dans l’espace rural d’Ax, de nombreux chemins de montagne ont été réalisés pour assurer les échanges entre villages et hameaux, desservir les parcelles cultivées et les zones d’exploitation forestière.

Au 20ème siècle, avec la modernisation qu’il a entrainée, la culture, l’élevage et l’exploitation forestière ancestrale ont progressivement décru.  La population des hameaux périphériques a fortement diminué. On a alors constaté un abandon des cultures et le non usage de nombreux chemins. La forêt naturelle a repris ses droits faisant disparaître à la vue le patrimoine construit que constituent les anciens chemins et les murs de soutènement en pierres sèches.

Une part des chemins (ou sentiers) anciens a déjà été reconvertie avec succès en chemins de randonnées ou de promenade aux alentours d’Ax (itinéraires 14, 15, 16 et 17 des balades en Vallée d’Ax).

On est admiratif des ouvrages réalisés par nos anciens du 19eme siècle sans moyens mécaniques pour l’assemblage de ces murs et le pavage des chemins. Ils constituent maintenant un témoignage de la vie intense et courageuse de l’époque. On doit s’inquiéter aujourd’hui de la disparition de ce patrimoine rural historique dans la conscience de ceux qui vivent aujourd’hui à Ax et de ceux nombreux qui viennent profiter de nos montagnes pour leur détente.

La dégradation des ouvrages est causée par la végétation sauvage, le ravinement, les sangliers et la perte du repérage de ce bien collectif.

 

Projet

 

Fort du constat précédant, l'association est née autour de plusieurs idées.

La mise en valeur de ce patrimoine  constitue un atout pour Ax et ses hameaux, leurs habitants et leurs visiteurs. L’existence de chemins chargés d’une histoire à vulgariser constitue à coup sûr un attrait supplémentaire. Une toponymie très riche d’un patois ancien peut être réhabilitée et apporter une touche authentique à la beauté du paysage. La démonstration est donnée par l’exemple du succès des parcours historiques déjà créés dans la ville d’Ax.

Il est nécessaire d’entreprendre une action de sauvegarde des chemins qui existent actuellement et de reconquête, le cas échéant, d’anciens chemins aujourd’hui oubliés. Il faut les inscrire dans leur histoire. Les terrasses, les granges, les orrys et les moulins qui les bordent doivent y être associés.

La sauvegarde des anciens chemins de montagne doit être insérée dans un  réseau cohérent de sentiers de promenade (« ballades en vallée d’Ax ») et de randonnées correspondants au besoin des habitants sédentaires ou saisonniers d’Ax et de ses hameaux. Il convient également de les insérer dans l’ensemble du groupement des vallées d’Ax.

Cette action de sauvegarde et de reconquête du patrimoine doit être menée en harmonie avec les autorités administratives propriétaires et gestionnaires des chemins ainsi qu’avec les autres  associations de sauvegarde du patrimoine ariègeois. Les missions de l’association seraient,  après avoir réalisé des études préalables indispensables à la définition des actions à mener, d’en faciliter la mise en œuvre et aussi de faire connaître l’histoire des chemins d’Ax et de son environnement. « Etudier, Sauvegarder et Promouvoir »

Création de l'association

Le projet a été présenté les 7 Novembre et 16 décembre 2011 aux élus de la ville d’Ax  qui ont encouragé sa création. Ils ont accepté que son siège social se situe à la mairie.

Après une assemblée constitutive le 7 janvier 2012, La création de l’Association est  déclarée le 11 janvier 2012 en préfecture de l’Ariège, puis publiée au Journal Officiel du 28 janvier  avec l’objet suivant :

"Contribuer à la sauvegarde du patrimoine rural que constituent les anciens chemins d’Ax et alentours. Participer au recensement, à l’inventaire, à l’entretien et la restauration des chemins.

En étudier également l’histoire, l’environnement et les architectures en pierres sèches.

Contribuer à réaliser la liaison entre les chemins pour constituer des circuits pédestres."

Les membres fondateurs et premiers dirigeants ont été désignés au cours de l’assemblée constitutive du 7 janvier 2012 :

Jacques Boussuge, Président

Simone Morice, Secrétaire

Marie-Françoise Gay, Trésorière

 

Entresserre il y a 100 ans

Entresserre aujourd'hui